AccueilAllaitementPortageMaternageFlaneriesLivresLiens

1. ... les idées reçues

Voici les idées reçues que vous entendrez malheureusement le plus souvent :

« Etes vous sûre que votre lait est bon ? »
... Parce qu’il ne serait pas assez nourrissant, parce qu’il n’aurait pas la bonne couleur, pas la bonne consistance ? C’est faux ! Il n’y a pas de mauvais lait. Tout au long de l’allaitement, le lait maternel se transforme pour s’adapter aux besoins du nourrisson. Même au cours d’une tétée, il change de couleur : au début, il a un aspect aqueux, puis devient blanc crémeux vers la fin de la tétée. Ceci est tout a fait normal ! Il faut également savoir que le lait maternel n’est pas homogénéisé : après réfrigération ou congélation, ses constituants se séparent, la crème surnage et le reste du lait ressemble à de l’eau. Il suffit d’agiter doucement le récipient avant de donner le lait au bébé.

« L’allaitement maternel abîme les seins ! »
Ce sont les augmentations et diminutions brutales du volume des seins qui les abîment. Déjà pendant votre grossesse, l’augmentation du volume des seins sera plus ou moins bien tolérée selon que votre peau est plus ou moins élastique. Par la suite, si le sevrage se fait en douceur, votre poitrine n’en souffrira pas. Pourquoi l’allaitement maternel serait-il plus nuisible à votre poitrine que l’arrêt artificiel de la montée de lait après l’accouchement?

« Vos seins sont trop petits »
Les seins ne sont pas des réservoirs. Leur taille n’a aucune influence sur la quantité de lait produite. C’est uniquement le bébé qui, grâce à l’efficacité et à la fréquence des tétées, stimule le sein pour qu’il fabrique le lait.

« Vos seins n’ont pas la bonne forme pour pouvoir allaiter »
Ce qui compte, c’est la forme que prendra le mamelon à l’intérieur de la bouche du bébé, et non la forme qu’il a à l’extérieur. Si par exemple votre mamelon est plat, mais qu’il ressort lorsque vous avez froid, il ressortira également sous la stimulation du bébé.

« Allaiter n’est pas facile. »
Effectivement, pour certaines femmes, l’allaitement se met en place avec un peu plus de difficultés, alors que pour d’autres, cela se passe sans problème. Mais cela ne doit pas vous décourager. L’allaitement est un processus naturel qui nécessite parfois une période d’adaptation. Le principal est de suivre son instinct de mère.

« L’allaitement fatigue »
Il est normal d’être fatiguée après un accouchement. Ceci n’a rien à voir avec le mode d’alimentation choisi pour le bébé. De plus, les mères qui allaitent et dorment avec leur bébé dorment mieux que celles qui se séparent de leur enfant durant la nuit ou n’allaitent pas. Allaiter la nuit est moins gênant pour la mère et l’enfant que de se lever, allumer la lumière et préparer un biberon.

« Ne serait-il pas temps d’arrêter de lui donner le sein ? »
Dans notre société, on encourage vivement de donner le sein à la maternité; mais passés quelques mois, beaucoup pensent qu’il serait temps d’arrêter, au risque de nuire à l’équilibre de l’enfant. C’est tout à fait faux ! Encore une fois, suivez votre instinct de mère et ne tenez pas compte de personnes qui n’y connaissent rien en allaitement.

« Pour avoir du lait, il faut boire du lait. »
Pas du tout. Pour avoir du lait, il faut simplement que le bébé tète correctement. D’ailleurs, si le bébé est allergique, il est parfois conseillé de supprimer tout produit laitier de l’alimentation de la maman.



Dernière mise à jour le 07/12/2007