AccueilAllaitementPortageMaternageFlaneriesLivresLiens

4. Les accessoires pour l'allaitement

Le tire lait :
Bien qu’il soit toujours possible d’apprendre à exprimer son lait manuellement, le tire-lait est l’accessoire le plus apprécié par les mamans lorsque celles-ci doivent se séparer, occasionnellement ou régulièrement, de leur bébé.
Il permet de stimuler la lactation, de constituer une réserve de lait en cas d’absence de la mère, de désengorger le sein.
Le tire-lait manuel est surtout destiné à un usage occasionnel, tandis que le tire-lait électrique s’utilise lors d’une séparation prolongée ou régulière, comme par exemple la reprise du travail de la maman ou l’hospitalisation du bébé.
En France, il est possible de louer un tire-lait en pharmacie. Les frais seront remboursés par la Sécurité Sociale et la mutuelle sur prescription médicale.
En cas d’une utilisation prolongée, le tire-lait double pompage offre de très bons résultats.

Le coussin d’allaitement :
Egalement appelé coussin de relaxation, sa forme en U permet de se positionner confortablement et de bien caller son bébé lors de la tétée.
Si vous ne souhaitez pas investir dans un coussin d’allaitement, de gros polochons peuvent tout aussi bien faire l’affaire.

Le soutien-gorge d’allaitement :
Utilisable dès la grossesse, il permet d’allaiter facilement sans trop se dévêtir et est nécessaire pour maintenir correctement les seins qui ont pris du volume.
Il existe actuellement un choix varié en soutien-gorge d’allaitement : confortables, colorés, avec dentelles, à fermeture éclair, à clips etc…
Choisissez de préférence un soutien-gorge sans armature, et pouvant s’ouvrir d’une seule main.

Les coussinets d’allaitement :
Ils permettent d’absorber le lait qui s’écoule entre les tétées. Certaines femmes peuvent très bien s’en passer, tandis que d’autres ont besoin de porter continuellement des coussinets d’allaitement afin de ne pas tacher leur chemise.
Il existe des coussinets jetables ou lavables. Utilisés régulièrement, ces derniers s’avèrent être moins chers, plus absorbants et plus écologiques que les coussinets jetables. En coton, ils passent en machine et au sèche linge.
Dans tous les cas, veillez à les changer régulièrement.
Si vous êtes en panne de coussinets, il est toujours possible de placer un mouchoir dans le bonnet de votre soutien-gorge, voire des serviettes hyginéques, très absorbantes.

Les coquilles recueille-lait :
Pendant que bébé tète, elle se place sur l’autre sein et recueille le lait qui s’écoule grâce au réflexe d’éjection. Elles effectuent une pression sur le sein et stimulent donc la production lactée.
Si vous souhaitez récupérer le lait recueilli, videz les coquilles toutes les 1/2 heures dans un récipient que vous mettrez ensuite au frigo. Lavez les à l’eau savonneuse et rincez-les soignesement avant de les remettre.
Attention : les coquilles recueille-lait ne doivent pas être utilisées en permanence, mais uniquement lorsque le lait qui s’écoule est trop abondant. Il est déconseillé de les utiliser si vous avez une production de lait trop importante ou si vous avez des crevasses.
Par ailleurs, chez certaines femmes, les coquilles peuvent comprimer le sein, favorisant ainsi l’engorgement. Veillez donc toujours à porter un soutien-gorge avec des bonnets suffisamment profonds. Si le port de coquilles vous semble inconfortable, cessez de les utiliser.

Les bouts de sein en silicone :
Egalement appelés téterelles, les bouts de seins en silicone sont utilisés pour prévenir ou lutter contre les crevasses.
Cet accessoire est très controversé. En effet, même si la qualité de ces bouts de seins s’est améliorée au cours des dernières années, ils peuvent encore avoir un impact néfaste sur l’allaitement.
Certes, son utilisation permet de supporter la douleur engendrée par les crevasses. Mais cette douleur ne disparaît pas, elle est simpleùment atténuée.
Les bouts de seins en sillicone ne doivent en aucun cas être utilisés systématiquement, mais uniquement dans des cas bien précis.
S’ils sont utilisés trop régulièrement, votre bébé risque de s’y habituer et de ne plus vouloir téter sans. Dans certains cas, ils pourront également occasionner une confusion sein-tétine.
Toutefois, il est bien sûr préférable d’allaiter avec des bouts de sein que de laisser totalement tomber l’allaitement.

Le dispositif d’aide à la lactation (DAL):
Ce système permet d’éviter d’utiliser des tétines lorsqu’il faut donner des compléments au bébé.
Il s’agit d’un récipient auquel sont reliés deux tuyaux fins que l’ont fixera sur les seins. L’enfant stimule le mamelon, et recoit du lait (maternel ou infantile) provenant du récipient.
Le DAL peut être utilisé afin de stimuler la production de lait (par exemple lors d’une relactation), pour supplémenter un bébé dont la prise de poids est insuffisante, pour les prématurés ou même pour les bébés adoptés.
Le DAL peut être « fait maison » avec un biberon dont on a élargi le trou de la tétine et auquel on y a passé un fin tuyau de gavage. Les dispositifs d’aide à l’allaitement commerciaux sont plus faciles à utiliser et sont particulièrement pratiques pour supplémentation de jumeaux, pour la supplémentation à long terme ou lorsque le dispositif maison ne fonctionne pas.



Dernière mise à jour le 07/12/2007

Ajouter un commentaire

Nom :
e-mail : (facultatif, il apparaîtra sur le site)
Site web : (facultatif)
Message : Aide Textile