AccueilAllaitementPortageMaternageFlaneriesLivresLiens

5. La croissance de bébé

Un bébé allaité prend en moyenne :

  • 750 à 800 g par mois pendant les 3 premiers mois
  • 380 à 400 g par mois entre 3 et 6 mois
  • 190 à 200 g par mois entre 6 et 12 mois

Ce ne sont que des moyennes : l’augmentation de poids varie d’un bébé à l’autre. Elle peut être rapide pour les uns et nettement plus lente pour les autres.

Prise de poids excessive :

Si le poids de votre enfant augmente rapidement, s’il devient potelé, vous ne devez pas vous en inquiéter. Un bébé allaité à 100% ne peut pas être suralimenté : l’allaitement maternel correspond exactement à ses besoins réels en nourriture. Même s’il est un peu dodu à ses débuts, il aura plus tard un poids normal, pour peu que son alimentation ultérieure soit équilibrée.

De plus, les études actuelles montrent que l’allaitement constitue même une bonne prévention contre l’obésité. De ce fait, il est tout a fait déconseillé d’envisager un régime ou même une réduction du nombre des tétées. Cela peut être dangereux pour la santé de votre enfant.

Prise de poids insuffisante :

Il se peut qu’un nourrisson de quelques jours s’endorme trop vite au cours de la tétée et ne prenne pas suffisamment de lait. Il ne reçoit pas assez de calories, devient de plus en plus somnolent, réclame de moins en moins et risque de se déshydrater.
Il faut alors le stimuler en faisant du peau à peau, en le caressant, en massant son dos le long de la colonne vertébrale, ou encore en lui mettant les jambes à l’air libre. Vous pouvez également pratiquer la superalternance, c’est à dire changer de sein très fréquemment, dès que le nourrisson ne tète plus efficacement.
Normalement, un bébé doit reprendre son poids de naissance dans les 15 jours. S’il ne l’a pas repris au bout de 3 semaine, il est impératif de consulter.

Par la suite, surveillez votre enfant : s’il sourit, s’il est éveillé, en bonne santé, s’il mouille ses couches plusieurs fois par jour, il n’y a pas de quoi s’inquiéter. Un enfant qui n’a pas l’air malade et qui se développe correctement dans l’ensemble peut tout simplement avoir “un petit gabarit”.

Cependant, si vous contastez que :

  • son poids n’augmente pas ou a tendance à diminuer
  • si votre enfant est apatique
  • s’il ne mouille pas régulièrement ses couches
  • si l’on repère des signes de déshydratation (fontanelle creuse, peau qui garde le pli si on la pince)

il est alors important de consulter un pédiatre. Les causes peuvent être diverses : régurgitations fréquentes (allergie aux proteines de lait de vache, au gluten, ...), tétées trop courtes ou trop espacées, maladie, malformation cardiaque “légère”, infection urinaire…

Attention néanmoins : certains médecins ont trop rapidement tendance à vouloir faire prendre du poids en donnant des biberons de complément, ce qui entraîne une baisse de la lactation de la mère. Demandez l’avis d’un professionnel de l’allaitement avant de donner tout supplément à votre bébé.

Il faut savoir que votre lait est toujours assez riche. En général, une prise de poids insuffisante est le résultat d’un manque de lait, dû à une stimulation insuffisante de la lactation. (voir 1. Le manque de lait). De plus, si les tétées sont trop courtes, votre bébé risque de ne pas boire assez de lait de fin de tétée, riche en éléments nutritifs et en graisses. Il faudra également faire vérifier sa succion par une consultante en lactation, pour s’assurer qu’il prend assez de lait.

Les poussées de croissance :

La prise de poids d’un bébé n’est pas forcément régulière. Elle se fait souvent par poussées de croissance, qui ont généralement lieu vers 10 jours, 3 semaines, 6 semaines, 3 mois et 6 mois (l’âge peut varier en fonction des bébés). Votre enfant tète plus longuement et semble avoir faim peu de temps après la tétée. Ses besoins de lait maternel augmentent.

Vous aurez peut-être l’impression que votre bébé est affamé et qu’il faut compléter les tétées pour le rassasier. Il n’en est rien. Cela vous conduirait vite au sevrage. Mettez simplement votre enfant au sein à chaque fois qu’il en manifestera le besoin. Au bout de deux jours, vous aurez a nouveau du lait en abondance. En cas de doute, n’hésitez pas a contacter un conseiller en allaitement.



Dernière mise à jour le 07/12/2007

Ajouter un commentaire

Nom :
e-mail : (facultatif, il apparaîtra sur le site)
Site web : (facultatif)
Message : Aide Textile