AccueilAllaitementPortageMaternageFlaneriesLivresLiens

1. Le manque de lait

Même si certaines femmes ont une production de lait plus importante que d’autres, elles ont quasiment toutes la capacité d’allaiter et de satisfaire tous les besoins alimentaires de leur bébé. Cependant, 1/3 des femmes qui sèvrent leur bébé avant 9 semaines le font parce qu’elle pensent manquer de lait.

La production de lait répond à la loi de l’offre et de la demande. Plus votre bébé tète, plus il augmente la quantité de lait que vous produisez. Ayez avant tout confiance en vos capacités et répondez à la demande de votre bébé.

Si vous pensez manquer de lait, deux cas sont possibles :

1. Votre bébé est en bonne santé et prend régulièrement du poids :
Il ne peut pas s’agir d’une production insuffisante de lait. Il peut arriver que votre bébé demande brusquement à téter plus souvent (poussées de croissance), ou qu’il pleure le soir (coliques). Ces différents signes ne peuvent pas indiquer à eux seuls une production insuffisante de lait. Lorsque cela arrive, il convient, une fois encore, de donner le sein à la demande. Tout rentrera dans l’ordre dans les 2-3 jours.
Par ailleurs, ne pensez pas que si vos seins sont gonflés, vous avez beaucoup de lait, et inversement. En effet, après quelques semaines d’allaitement, vos seins redeviennent souples. Cela ne veut pas dire que vous produisez moins de lait, au contraire. Vous les sentez simplement moins.
Enfin, votre bébé peut demander à teter pour d’autres raisons que la faim : la soif, le besoin de succion, la fatigue, le besoin d’être réconforté. Il est donc normal qu’il demande le sein plus fréquemment.

2. Votre bébé souffre véritablement d’une insuffisance d’apport alimentaire, sa prise de poids est trop faible :
Il faut alors revoir votre façon d’allaiter : vérifiez si votre bébé tète correctement au sein, améliorez sa position, augmentez la fréquence et la durée des tétées, et éliminez tout ce qui pourrait compromettre l’allaitement (tétines, bouts de sein en silicone, biberons de complément). N’hésitez pas à demander l’aide d’un spécialiste en allaitement. Les substituts du lait maternel ne sont à utiliser qu’en dernier recours, s’ils sont vraiment indispensables.

Les baisses de la lactation surviennent particulièrement en cas de fatigue, mais cela reste passager. Assurez-vous du soutien de vos proches, faites-vous aider dans vos tâches ménagères et profitez du sommeil de votre bébé pour vous reposer.

Dans des cas très rares, il peut s’agir d’une difficulté provenant soit de la mère (production de lait physiologiquement insuffisante), soit du bébé (technique de succion déficiente). Une aide spécialisée est alors nécessaire.



Dernière mise à jour le 07/12/2007

Commentaires

Merci pour ces informations. J'ai failli arrêter l'allaitement parceque mes seins sont devenus très mous, mon bébé a 2mois et demi.

beaucoup de femmes arrêtent l’allaitement vers 1 mois et demi/2 mois parce que leurs seins redeviennent souples et qu’elles croivent donc qu’elles n’ont plus de lait.
il est donc crucial d’informer ces mamans de ce phénomène qui est vraiment trop cause d’abandon!!
ayez confiance en vous les mamans! seins souples = production à la demande et non pas manque de lait ;-)

Merci moi aussi apres 2 semaines mes seins etait devenue souple et je croyais que je n’avais plus de lait…

Après la première semaine d’allaitement, mes seins sont redevenus souples et ils sont rarement dure, même après une longue nuit de 10 hrs sans allaiter. j’allaite ma fille depuis 4 mois et tout vas très bien ! Il n’y a donc pas de lien avec la production de lait.

Merci pour ces conseils et les différents commentaires car je commençais moi aussi à penser que je n’avais plus assez de lait car mes seins sont moins tendus qu’auparavant.Mon bébé à maintenant 7 semaines et a pris plus de 1.9 kg, mouille bien ses couches et émet entre 3 et 4 selles par jour.

Un conseil en plus IMPORTANT !!!

Il faut boire bcp , le lait est composé de 97/100 d’eau alors ajouter aussi VOTRE besoin d’eau à vous en plus … il faut boire double , pour vous et pour votre bébé (pour la lait)

salut à toutes, un conseil pour avoir du lait : mangez de la salade verte, lentilles, boire des tisanes à base de verveine, anis étoilée, fenouil, même le légume fenouil est galactogène (qui produit du lait), les amandes aussi donnent un bon gout au lait, le bébé aime beaucoup, la coriandre aussi est très galactogène ainsi que le céleri … si quelqu’un veut compléter ma liste ?? bon courage à toutes, moi j’allaite depuis 4 mois bientôt, et j’espère allaiter le plus longtemps possible !!

C’est important de dire que c’est rare le manque de lait et qu’il faut avant tout avoir confiance en soi et faut éviter les personne qui vous stressent sur votre capacité. Pour ma part j’ai failli arrêter mon allaitement à cause de la PMI qui me fessait paniqué sur la prise de poids de mon bébé qui prenait que 27g au lieu des 30g/jours qu’elle préconisait. De plus elle me disait que je n’avais aucun des symptômes d’un “bon” allaitement (j’ai pas senti ma montée de lait, jamais eu les seins tendus, ni envie de boire pendant la tétée…) heureusement que lorsque j’ai été au contrôle du premier mois mon médecin m’a rassuré en me disant qu’elle avait une bonne croissance et qu’elle était très tonique pour son âge. Depuis je ne vais plus à la PMI, je la pèse qu’au contrôle mensuel chez le médecin et cela fait maintenant 4 mois que je l’allaite ma fille à la demande et tout ce passe bien. Elle a fait deux poussées de croissance. Eviter aussi les conseils de femmes qui n’ont jamais allaitées et vous dise que donner le biberon c’est plus simple. Pour conclure :”Ayez confiance en vous et en votre bébé”(bien sûr demandez conseil à des spécialiste en lactation ou des amies (qui ont eu un bon allaitement) si vous avez besoin de conseil ou que vous sentez que votre bébé ne “prend” pas assez)

Merci pour tous vos conseils, j’ai eu également un coup de panique à la maternité, on me faisait culpabiliser sur le poids de mon enfant. Je n’ai pas pu l’allaiter tout de suite car j’ai eu une césarienne. La pédiatre préconisait le lait artificiel sans même me demander mon avis alors que l’allaitmenent venait de commencer. La fatigue et les nombreuses visites ne favorisaient en rien le bon déroulement des choses. J’ai persévéré sans écouter les commentaires,il est vrai que l’on reçoit peu de conseils et d’encouragements. Je n’étais pas au courant des solutions que je viens de lire concernant l’aide à la production de lait en cas de baisse de régime ce qui me remotive car j’ai cru que je ne pourrai continuer à allaiter

Ajouter un commentaire

Nom :
e-mail : (facultatif, il apparaîtra sur le site)
Site web : (facultatif)
Message : Aide Textile